3 questions à ... Geoffroy de Becdelièvre

Geoffroy de Becdelièvre est Président et propriétaire de la société d’investissement K2 Invest, Président- fondateur de 99digital et fondateur de Marco Vasco. Entrepreneur, investisseur, sportif amateur, papa de 3 enfants... Geoffroy fait tout avec engagement et passion. Il est, depuis fin 2019, membre du conseil d’administration de Sport & Business Limitless.

Geoffroy, tu mènes une vie à 100 à l’heure, pourquoi tu as décidé de t’engager avec Sport & Business Limitless ? En fait, pour deux raisons. Par amitié pour Jean-Bernard Falco, le fondateur. J’aime bien échanger avec lui, des discussions qui font avancer. Nous partageons aussi la même passion pour le sport et ce que le sport peut apporter à nos entreprises. Et c’est la deuxième raison. Le sport c’est le dépassement de soi, l’effort, l’atteinte d’un objectif très ambitieux… Mais le sport c’est aussi et avant tout, l’esprit d’équipe, la camaraderie.

A l’époque, chez Marco Vasco, nous avions créé un tournoi de foot interdépartement. C’était super sympa et très utile. Dans une boîte en hyper croissance où, en tant que patron, je n’avais plus le contact avec tout le monde comme au début, cela m’a permis de créer des relations uniques avec les équipes. Des échanges très intéressants et utiles, d’égal à égal, que je n’aurais pas pu avoir autrement. Le sport permet des relations simples, des rapports sympas avec les équipes et inter-équipes. Cela m’a aussi permis de fidéliser mes collaborateurs dans un marché très concurrentiel.

Qu’est-ce que la crise sanitaire a changé dans la gestion des équipes ? C’est simple, cette période a renforcé le besoin de se retrouver après plusieurs semaines de télétravail. Les gens ont envie d’être ensemble, y compris dans le milieu professionnel, c’est important. Nous avons besoin de lien humain. Et nous, patrons, nous avons besoin de collaborateurs qui sont bien dans leurs baskets, bien dans leurs têtes. Le sport peut être un super remède. Bien sûr, dans le respect des règles sanitaires.

Personnellement, sans le sport, ça ne tournerait pas rond. Le sport est pour moi un besoin vital. Pour mon équilibre. Pour rester productif. Et pour mener la vie que je mène, une vie épanouie et heureuse.

Geoffroy, quel est le programme pour ton été ? Cet été, ce sera surf en famille sur la côte basque puis montagne, avec les premiers pas sur un glacier pour mes enfants. Comme beaucoup d’entrepreneurs, cette période confinement et post confinement était chargée et complexe à gérer. J’ai besoin de recharger mes batteries et de préparer la suite.

 

Retour

 
392/Photos/sport/actus-sondage-min.jpg
392/Photos/GEOFFROY_DE_BECDELIEVRE_WEB.jpg